Au 18ème siècle, la Fontaine Frileuse n’a plus assez de débit pour la population du village. Il est alors décidé, en 1791, de creuser un puits à une dizaine de mètres à l’ouest de la fontaine. Il fut appelé le Puits des Granges. Il est profond de 36 m pour un diamètre de 2 m. En 1869, il est le cadre d’un fait dramatique : une jeune fille atteinte d’aliénation mentale se jette dans le puits, elle sera heureusement sauvée par les pompiers volontaires des Granges. Au cours de la seconde guerre mondiale, des conteneurs d’armes et de documents y furent cachés.
Il y a eu un puit à l'église et rue des popineaux.

puits-rue-des-popineaux-vers-1900le-puit-des-granges