actualité
Retour accueil
Mares du village

              Autrefois, les mares permettaient de faire boire le bétail, d’arroser les cultures et elles étaient un lieu naturel pour abreuver les animaux sauvages.

            La mare des champs est l'une des dernières mares du village. Elle a une surface d'environ 1000m2 lorsqu'elle est pleine.

  En 1888, elle fut le théâtre d’un tragique accident : un jeune berger, voulant remplir facilement sa tonne d’eau, s’approcha du centre de la mare. Mais la pente était telle, qu’une fois la tonne à demi remplie, elle fut entraînée brutalement vers le fond. En un clin d’œil tonne cheval et berger  se retrouvèrent au milieu de la mare. Les secours s’organisèrent. Le cheval, qui ne sentait plus rien de solide sous ses pattes, se débattait tandis que le berger était accroché à la roue. M. VINOT, un ouvrier qui participait au sauvetage, nagea jusqu’au malheureux. Après maints efforts surhumains, il parvint à le détacher de la roue, mais le berger, paralysé par les efforts, coula, entraînant son sauveteur. Seul M. VINOT revint à la surface et regagna la rive péniblement.

              Après deux heures d’intenses recherches à l’aide de gaffe, le corps sans vie du berger fut retrouvé. Le cheval s’étant noyé aussi, il fallut le sortir et cela demanda d’énormes efforts.